flood aude 2018

Le réchauffement climatique et le risque inondation

Feux de forêt, avalanches, ouragans, séisme, inondations les risques sont nombreux et de plus en présents dans notre quotidien.

Actuellement, 74% des communes françaises sont fortement exposées à un risque naturel. Parmi ces risques l’inondation constitue la première menace. Ce que l’on  s’imagine moins, c’est que le phénomène de réchauffement climatique accroît et aggrave ces risques naturels.

Il existe en effet une forte corrélation entre le réchauffement climatique et la multiplication de ces catastrophes naturelles.

Qu’est-ce que le réchauffement climatique ?

Le réchauffement climatique est une augmentation de la température moyenne à la surface de la Terre. Cette augmentation trouve son origine dans la quantité de chaleur piégée à la surface terrestre, mesurée depuis plusieurs décennies, du fait des émissions de gaz à effets de serre. Ce réchauffement est en majorité la conséquence des activités humaines.

réchauffement-climatique-et-inondation
Les effets du réchauffement climatique

Réchauffement climatique et inondation : quel lien ?

Ce réchauffement climatique provoque ainsi de nombreux phénomènes à l’origine de l’augmentation de la fréquence et de l’intensité des catastrophes naturelles. La montée des eaux, conséquence, de la fonte des glaces, entraîne une accentuation de l’érosion des sols, la submersion des littoraux ainsi qu’une saturation ainsi qu’une remontée des nappes phréatiques.

La présence de ces phénomènes va entraîner une augmentation de la fréquence des inondations.

« Nos résultats montrent que d’importants impacts peuvent être évités en limitant le réchauffement climatique au seuil de température le plus bas. Néanmoins, une augmentation considérable du risque d’inondations est prédite en Europe même en cas de scénario le plus optimiste de +1,5 °C ».

Centre commun de recherche de la Commission européenne.

Le risque inondation peut ainsi, être contenu si le réchauffement climatique est lui-même contrôlé, cependant il constituera toujours une menace dont il faut prendre conscience et contre laquelle il est important de se protéger.

La montée des eaux n’est néanmoins, pas le seul facteur d’augmentation des inondations. Les pluies torrentielles qui s’abattent en un temps-record font déborder les cours d’eau et causent ainsi des inondations d’une ampleur inégalée, car les populations prises par surprise n’ont que peu de temps pour se mettre à l’abri. Les dégâts causés par ce type d’inondation dévastatrice sont d’une ampleur très importante.

Inondation-aude-2018
Inondation meurtrière dans l’aude 2018 https://www.france24.com/fr/20181015-aude-orages-inondation-alerte-rouge-bilan-morts-intemperies
De ce fait, la prise en compte des risques dont le risque inondation est primordiale. Un aménagement du territoire optimal qui incorpore des solutions face aux risques est de ce fait déterminant. L’encadrement des installations est primordial afin de ne pas aggraver la vulnérabilité des zones exposées aux risques. L’adaptation des territoires au changement climatique est donc aujourd’hui indispensable.

L’inondation est en effet responsable de 40 % des victimes de catastrophes naturelles dans le monde. Il s’agit, donc, d’une problématique importante. En France les inondations sont à l’origine de 109 victimes depuis 2003.

Néanmoins, si l’Europe connaît une recrudescence de ces phénomènes, ce sont tous les pays du monde et par conséquent toutes les populations qui sont concernées par le risque inondation.

Ainsi si on prend le cas du Bangladesh, pays d’Asie du Sud-Est, on constate que les risques environnementaux font partie prenante de la vie des populations tant le pays est exposé aux risques. La présence de nombreux cours d’eau importants, qui traversent le pays le rend particulièrement vulnérable aux inondations.  Chaque année, le pays doit par conséquent faire face à plusieurs inondations aux effets dévastateurs.

inondation-Dacca-Bangladesh
Dacca sous les eaux suite à une inondation en 2017 source : France info

Néanmoins, aux pertes humaines et aux dégâts matériels importants s’ajoutent le traumatisme des rescapés de ces phénomènes naturels. Ainsi depuis 2007 plus de 8 millions de personnes ont été déplacées en raison des inondations.


planet-earth

"Je veux aider à stopper le réchauffement climatique mais je ne sais pas par où commencer..."

Vous y avez déjà pensé ?


Voici 4 façons de combattre le changement climatique…

Nous sommes plus de 7,5 milliards d’habitants à vivre sur la Terre. En consommant de l’énergie et par nos achats de la vie quotidienne, nous générons directement ou non des émissions de gaz à effet de serre, responsables du réchauffement de notre planète.

Préservons notre planète en adoptant des petits gestes au quotidien :

1.Privilégier les modes de transports non motorisés (vélo, marche…) ou les transports en communs (bus, tram…).
La voiture, c’est la source la plus importante d’émissions de gaz générées par les individus !

2. Réduisez votre consommation électrique ! Première étape, éteignez tous vos appareils électriques lorsque vous ne les utilisez pas. Privilégier les produits à faible consommation (classe A par exemple) et utiliser des ampoules basse consommation qui consomme 5 fois moins d’énergie

3.Trier vos déchets ! L’incinération avec valorisation énergétique, c’est 4 fois moins de gaz à effet de serre qu’en décharge traditionnelle. Le tri de ses déchets, c’est limiter notre quantité d’ordures ménagères mises en décharges.

4.Manger local ! En moyenne, les aliments dans notre assiette parcourent plus de 2400 km.En consommant les aliments proches de chez vous, vous réduisez les émissions de gaz causées par le transport de ces aliments.

Notre conseil : Parlez du changement climatique autour de vous et informez-les sur la façon dont leurs gestes quotidiens peuvent avoir un impact sur notre planète !


Le réchauffement climatique, c'est quoi ?

 Un ours polaire se tient sur l'île Rudolf dans l'archipel Franz Josef de la Russie, où la glace est en train de fondre.
Cory Richards – Un ours polaire se tient sur l’île Rudolf dans l’archipel Franz Josef de la Russie, où la glace est en train de fondre.

La planète se réchauffe et vite…

Des glaciers qui fondent, un niveau de mer qui augmente, des forêts qui se meurent et une faune qui se démène pour survivre, il est devenu indéniable que l’influence de l’homme sur le système climatique est clairement établie…

Le réchauffement planétaire se produit lorsque le dioxyde de carbone (CO2) et d’autres polluants atmosphériques et gaz à effet de serre s’accumulent dans l’atmosphère, absorbent la lumière et les radiations du soleil et rebondissent sur la surface de la Terre. Normalement, ces radiations pourraient s’échapper dans l’espace, mais les polluants, qui peuvent durer des années voire des siècles dans l’atmosphère, emprisonnent la chaleur et font alors chauffer la planète. C’est ce qu’on appelle l’effet de serre.

 

L’effet de serre OUI mais pas trop…

gaz a effet de serre
http://kidiscience.cafe-sciences.org/articles/le-rechauffement-climatique-cest-quoi/

Sans cet effet de serre, la température serait tellement basse que la vie y serait impossible. Le problème, c’est lorsque les gaz à effet de serre commencent s’intensifier et à être en trop grande quantité : les températures grimpent et c’est ce qu’on appelle : Le réchauffement climatique.

Chercheurs et scientifiques ont démontré, avec plus de 90% de certitude, que l’augmentation des températures globales est due aux gaz à effet de serre produits par l’homme. Malheureusement, les gaz à effet de serre générés par les activités humaines ont un rythme beaucoup plus rapide et surtout irréversibles.

Ces changements affectent à la fois la nature et notre vie de tous les jours et continueront à avoir des effets de plus en plus graves si les émissions de gaz à effet de serre continuent de croître au même rythme qu’aujourd’hui…